Article

11 gymnastes féminines avec des compétences qui portent leur nom

Les Jeux olympiques de Rio 2016 approchent à grands pas et l'un des sports les plus attendus, la compétition de gymnastique féminine, débutera dimanche. Certains gymnastes exécuteront des mouvements éprouvés ; d'autres pourraient lancer de nouvelles compétences qui porteront un jour leurs noms.

pourquoi les prix du gaz ont-ils 9 10

Pour obtenir une compétence qui porte son nom, une gymnaste doit l'exécuter lors d'un championnat du monde ou des Jeux olympiques ; chaque compétence est notée sur une échelle de A (la plus facile) à I (la plus difficile, du moins actuellement). Nous avons rassemblé ci-dessous quelques-unes des compétences nommées d'après certaines des stars les plus brillantes du sport.

1. OLGA KORBUT // POUTRE D'ÉQUILIBRE

La gymnaste soviétique Olga Korbut a exécuté ce mouvement pour la première fois - un saut périlleux arrière qui se termine avec la gymnaste à cheval sur la poutre - aux Jeux olympiques de 1972. Vous pouvez voir la compétence à la marque des 40 secondes dans la vidéo ci-dessus. Korbut avait une autre compétence appelée Korbut Flip, qui était exécutée sur les barres asymétriques; il a finalement été interdit parce que, comme vous le verrez, c'était fou.

2. SIMONE BILES // EXERCICE AU SOL

La gymnaste américaine Simone Biles a exécuté ce mouvement pour la première fois - une double disposition avec un virage à 180 degrés à la fin - en 2013. Ce demi-tour signifie qu'elle atterrit à l'aveugle (elle ne peut pas voir le sol lorsqu'elle atterrit), ce qui augmente la compétence de difficulté. Vous remarquerez peut-être ce laissez-passer lorsque Biles prendra son tour sur le sol à Rio.

3. PAULINE SCHAEFER // POUTRE D'ÉQUILIBRE

Un salto régulier replié sur le côté (ou flip dans lequel vos mains ne touchent pas le sol) ne ferait pas l'affaire pour la gymnaste allemande Pauline Schaefer, qui a ajouté une demi-vrille pour créer son mouvement éponyme en 2013 (vous pouvez le voir à la 44-seconde marque dans la vidéo ci-dessus); l'habileté a été complétée aux championnats du monde et ajoutée au code de pointage l'année suivante. Vous le verrez probablement dans le cadre de la routine de faisceau de Schaefer à Rio.

4. ELISE RAY // BARRES DE PLAGE

Ray, une gymnaste américaine qui a participé aux Jeux olympiques de Sydney en 2000, a en fait trois compétences aux barres asymétriques qui portent son nom. De loin le plus difficile est sa sortie, un double tracé avec deux vrilles complètes qui lui a valu une note G.

5. SIMONA AMANAR // VAUT

Cette compétence, que la gymnaste roumaine Simona Amanar a exécutée aux Jeux olympiques de 2000 à Sydney, est un saut de style Yurchenko (une famille de compétences nommée d'après la gymnaste soviétique Natalia Yurchenko). Cela signifie qu'il commence par un arrondi sur le tremplin, suivi d'un saut arrière sur le cheval ; Amanar a brisé le moule lorsqu'elle a ajouté un salto arrière avec deux torsions et demie en position allongée. Le saut est si difficile que, selon la Fédération internationale de gymnastique (FIG), 'il porte un score de difficulté de 6,3 points, un demi-point de plus que la plupart des autres sauts dans le code de pointage'. Vous pourriez voir Biles effectuer ce saut à Rio.



6. BETTY OKINO // POUTRE D'ÉQUILIBRE

'Un triple tour n'est pas si difficile', pensez-vous. Eh bien, essayez de le faire sur une jambe sur une poutre d'équilibre de 4 pouces de large, comme l'a fait la gymnaste américaine Betty Okino aux Championnats du monde de 1991, et vous chanterez un air différent.

Ce n'est pas le seul mouvement qu'Okino a nommé d'après elle; il y a aussi une compétence aux barres asymétriques qui porte son nom.

7. MARISA DICK // POUTRE D'ÉQUILIBRE

La monture à poutre d'équilibre nommée en l'honneur de Marisa Dick, une gymnaste de Trinité-et-Tobago, avec une approche en diagonale, suivie d'un 'changement de saut de jambe pour s'asseoir librement croisé', selon la FIG. Fondamentalement : Sauter sur la poutre et atterrir dans une fente propre. Dick exécutera probablement la compétence notée C qui porte son nom à Rio.

8. CHENG FEI // SAUT

Un autre saut de style Yurchenko, cette habileté nommée en l'honneur du gymnaste chinois Cheng Fei, triple champion du monde de l'épreuve, intègre un demi-tour dans le saut arrière, puis se poursuit avec un salto vers l'avant avec un demi-tour. se tourne.

9. SILVIA HINDORFF // BARRES asymétriques

Hindorff, un gymnaste est-allemand, a exécuté cette technique pour la première fois aux Championnats du monde de 1978. Cela commence avec le gymnaste en appui renversé sur la barre fixe ; elle effectue ensuite un cercle de hanches avant de relâcher la barre ; elle le survole en position à cheval avant d'attraper à nouveau la barre (cette partie du mouvement s'appelle soit un hecht inversé, soit un Tkatchev, du nom du gymnaste soviétique Alexander Vasilyevich Tkachyov, qui fut le premier à l'exécuter en compétition). Vous pouvez voir Dominique Dawes exécuter la compétence cotée E à la marque des 14 secondes dans la vidéo ci-dessus.

10. BRENNA DOWELL // EXERCICE AU SOL

Ce mouvement - un saut périlleux double carpé vers l'avant - porte le nom de la gymnaste américaine Brenna Dowell, qui l'a exécuté pour la première fois en 2015. Vous pouvez la voir réussir l'habileté, qui a une cote F, à la marque des 50 secondes dans la vidéo ci-dessus.

11. VICTORIA MOORS // EXERCICE AU SOL

La seule compétence du code de pointage avec une cote I (en fait, la FIG devaitcréerla cote I pour la compétence), les Maures sont une double disposition à double torsion vers l'arrière. Moors a également une descente aux barres asymétriques qui porte son nom.