Article

15 animaux aux noms trompeurs

Le règne animal est rempli d'une vaste collection de créatures merveilleuses, peut-être trop nombreuses pour qu'un zoologiste plein d'espoir puisse s'en souvenir. Mais cela serait beaucoup plus facile si tant d'espèces n'avaient pas des noms aussi trompeurs ! Avec des dauphins déguisés en baleines, des lézards en crapauds et des marsupiaux en ours, il peut être difficile de savoir quels animaux sont lesquels. Voici un aperçu de certains des pires contrevenants dans le jeu taxonomique impropre.

1. BEARCAT

Officiellement connu sous le nom de binturong, ce résident débraillé de la cime des arbres d'Asie du Sud-Est n'a presque aucun lien avec l'ours ou le chat. Ses plus proches parents vivants sont d'autres mammifères comme la civette et la genette. Le nom de genre du petit garsArctictisse traduit par « ours belette », ce qui est également plutôt inexact.

2. ANGUILLE ÉLECTRIQUE

Bien qu'il ne s'agisse pas du tout d'une anguille, la créature en question a acquis le monopole de nos connotations avec le mot. En fait, l'anguille électrique est un type de poisson-couteau (le terme commun pour l'ordreGymnotiformes), et n'a gagné son nom qu'en raison de l'apparence de serpent qu'il partage avec l'anguille. Contrairement aux vraies anguilles, l'anguille électrique respire de l'air, pond ses œufs dans de l'eau douce (pas de l'océan) et n'a ni dents ni nageoire dorsale.

3. PANDA ROUGE

Il y a une raison pour laquelle le panda roux à la fourrure de bronze, à la queue touffue et ressemblant à un chat ne ressemble presque en rien à son homonyme noir et blanc beaucoup plus grand : ils ne sont même pas apparentés de loin. L'omnivore himalayen occupe sa propre famille (Ailuridae), et ses plus proches parents sont la belette, le raton laveur et la mouffette.

Étonnamment, ces boules de duvet auburn ne devraient pas être condamnées pour avoir balayé le nom de panda des ours en niveaux de gris de Chine, mais l'inverse. Le panda roux a été le pionnier du surnom - qui dériverait du mot népalais 'ponya', qui aurait fait référence à la forme des poignets ou des pieds de l'animal - suivant sa classification d'origine dans les années 1800. Ce n'est qu'au début du 20e siècle que le panda géant, nouvellement (et à tort) supposé être un parent de l'ancien, a emprunté la poignée… et l'a gardé fermement depuis.



4. COBRA ROI

Bien qu'il puisse se vanter d'avoir une autorité hiérarchique sur la race des cobras, le soi-disant roi est en fait un type de serpent totalement différent. Un cobra royal est marqué par un capuchon beaucoup plus étroit que celui pour lequel ses collègues cobras sont connus. D'autres différences incluent la taille du corps, la couleur, la composition des écailles (en particulier autour du visage), le régime alimentaire, les modes de reproduction, l'habitat, la teneur en venin et la toxicité.

5. CHÈVRE DE MONTAGNE

Le natif d'Amérique du Nord est suffisamment proche de votre chèvre commune pour pardonner cette infraction particulière. Mais toutes les vraies chèvres, sauvages et domestiquées, communient sous le genreChèvre, alors que la chèvre dite de montagne est la seule espèce vivante appartenant au genreOreamnos.

6. épaulard

Voici une espèce qui ne peut pas faire de pause. Connu à la fois comme l'épaulard et le poisson noir, leOrcinus orquen'est ni une baleine ni un poisson, mais un dauphin (et le plus grand dauphin du monde). Un facteur primordial qui distingue Shamu et compagnie comme des dauphins plutôt que des baleines : les dents.

7. Blaireau de miel

Malgré sa récente explosion de notoriété sur Internet, cet animal fougueux est toujours victime d'une fausse représentation généralisée comme un blaireau. Lors de la découverte originale, ce natif d'Afrique et d'Asie du Sud a été regroupé dans la sous-famille du blaireauMélinaeen raison de similitudes superficielles. Il a depuis été relogé dans sa propre sous-famille (Mellivorinae), et est maintenant considéré comme beaucoup plus proche de la martre que du blaireau.

8. CREVETTES MANTIS

Cet habitant de la mer particulièrement inesthétique n'est pas une crevette, ni une mante, ni un criquet (comme pourrait le suggérer son surnom assyrien, la crevette criquet), mais un ordre unique de crustacés marins :Stomatopodes.La vraie crevette, le homard et le crabe appartiennent à ladécapodesordre. Les caractéristiques qui distinguent la crevette mante des autres crustacés comprennent un punch à 80 km/h et un maquillage optique incroyablement complexe, permettant une compréhension plus sophistiquée de la couleur que tout autre animal connu.

9. BUFFLE AMÉRICAIN

Blâmez Buffalo Bill Cody, ou du moins celui qui lui a donné ce surnom, pour celui-ci. Il n'y a en vérité rien de tel qu'un buffle américain, car la bête à fourrure qui parcourait la frontière de notre propre vieil ouest était en fait un bison. Le bison est naturellement originaire d'Afrique centrale et australe, du sous-continent indien et de certaines parties de l'Italie, et est marqué par des cornes beaucoup plus grosses et des corps plus maigres que le bison américain.

10. LÉMUR VOLANT

Éliminons d'abord la vraie déception : cette chose ne peut pas voler. Tout comme l'écureuil volant, il est relégué à une vie de planeur et de plongeon, jamais capable de s'attaquer sérieusement au bleu sauvage là-bas. De plus, le lémurien volant n'est pas vraiment un lémurien, mais une créature complètement distincte et biologiquement éloignée, bien que d'apparence similaire, occupant son propre ordre (Dermoptera) et la famille (Cynocéphalidés). Le lémurien, en revanche, est l'un des nombreux animaux qui tombent sous le parapluie des primates, ce qui en fait un cousin plus proche de vous que de cet imposteur ailé.

11. LOUP À CRINIÈRE

Bien que ce chien brésilien ne soit pastropun parent éloigné du loup que nous connaissons tous, il est fier de son propre genre,Chrysocyon(par opposition au loupCanis). Le loup à crinière est un parent plus proche de ses compatriotes sud-américains comme le renard forestier (ou le renard crabier) et le chien de brousse.

12. Crapaud corné

Si votre association principale avec cet habitant du désert est l'exclamation énervée occasionnelle d'un Yosemite Sam, alors vous ne vous rendez peut-être pas compte que la créature en question n'est pas du tout un crapaud, ni même une grenouille. C'est en fait un lézard, et un (de manière appropriée) couvert de cornes, d'épines et d'écailles acérées. Le petit reptile arbore le visage plat et le corps robuste que vous trouverez plus probablement sur un crapaud que sur un lézard, ce qui explique sa nomenclature confuse. Mais rien n'est plus déconcertant que sa propension à tirer du sang de ses yeux comme moyen de défense.

13. OURS DE KOALA

Le délinquant le plus connu est aussi l'un des plus flagrants. Beaucoup de gens savent bien que le marsupial somnolent d'eucalyptus d'Australie n'est pas en fait un ours, mais la distance taxonomique entre le koala et l'ours commun est carrément énorme - la seule chose que les deux créatures ont en commun est le fait qu'elles sont tous les deux des mammifères. Le koala est le seul animal existant hébergé sous lePhascolarctidésfamille, mais appelle son compatriote australien le wombat son plus proche parent vivant.

14. BEAUCOUP D'ANIMAUX AVEC 'POISSON' DANS LEURS NOMS

la preuve est dans le pudding

L'une des seules créatures dont le nom est encore plus inexact sur le plan zoologique que celui du koala est la méduse, qui n'est même pas dans le même phylum (et c'est aussi loin que vous puissiez remonter sans quitter le règne animal) que le poisson. Bien qu'il fasse partie des 10 000 créatures marines impressionnantes vivant sous leCnidairephylum, le dard de plage embêtant est toujours marqué du label «poisson» polyvalent et toujours oppressant. Et ce n'est pas le seul.

D'autres créatures appelées à tort poissons sont les étoiles de mer et les seiches, chacune membre d'un phylum (ÉchinodermesetMullosca, respectivement) tout à fait distincte de celle de tous les poissons.

D'un point de vue taxonomique, les poissons sont en fait plus étroitement liés aux humains qu'aux méduses ou aux étoiles de mer - les poissons et les humains appartiennent tous deux au phylumAccords, ainsi que tous les autres mammifères, oiseaux, reptiles et amphibiens… mais pas les méduses, les étoiles de mer ou les seiches !

15. POULET DE MONTAGNE

Wikimedia Commons

La mère de tous : une grenouille qui porte le nom de « poulet ». Cet amphibien en voie de disparition ne vit que dans les îles des Caraïbes de la Dominique et de Montserrat, où il est régulièrement chassé et mangé par ses habitants. Sa popularité en tant que plat culinaire lui a valu son alias déroutant.