Article

15 faits groovy sur Bruce Campbell

Autrefois cité comme la « Laurence Olivier des mauvais films », aucun acteur n'a fait plus avec un menton fort et des scripts douteux que Bruce Campbell. Le natif du Michigan, âgé de 60 ans, a atteint l'infamie du film B en commençant parle Evil Deadfilms avant de décrocher un emploi aux heures de grande écoute aux États-UnisAvis de brûlureet un passage de trois saisons sur la série StarzAsh contre Evil Dead. Campbell apparaît également fréquemment lors de conventions de bandes dessinées, où sa répartie combative enjouée avec le public (citation de choix: 'Vous êtes un idiot!') L'a encore plus apprécié des votants non-Oscar.

Après avoir fermé la porte à toute autre apparition en tant que Ash, Campbell se lance dans l'animation, en tête d'affiche d'un renouveau deCroyez-le ou non de Ripley !qui sera diffusé sur Travel Channel à l'été 2019. En attendant, découvrez tous les détails sanglants que nous avons trouvés sur les années de formation de Campbell, sa candidature au statut de super-héros et pourquoi il lui a fallu si longtemps pour prendre une autre tronçonneuse.

1. Sam Raimi a commencé à le torturer au lycée.

Nicholas Hunt, Getty Images pour STARZ

La mort diaboliqueLe réalisateur et collaborateur fréquent de Campbell, Sam Raimi, a exprimé à plusieurs reprises son plaisir à torturer Campbell pour les caméras, le noyant dans du faux sang et le poussant avec un bâton afin d'obtenir la performance souhaitée. Leur relation dysfonctionnelle a commencé au lycée, où Raimi aimait s'asseoir derrière Campbell et lui enfoncer un crayon dans le dos pendant que son «ami» tentait de répondre à une question d'un enseignant. Malgré le comportement acrimonieux de la classe, les deux ont commencé à collaborer sur des films Super 8 avec leurs amis Josh Becker, Scott Spiegel et le frère de Raimi, Ivan.

2. Il n'était pas une assiette de mode.

Comme détaillé dans son autobiographie de 2001,Si les mentons pouvaient tuer, Campbell n'a vu aucun besoin de porter des jeans bleus en parcourant les couloirs de son lycée du Michigan dans les années 1970. Ils 's'usaient au niveau des genoux et des fesses trop vite', a-t-il écrit, préférant le pantalon de travail de Montgomery Ward et la veste de smoking marron foncé de son père comme ensemble de choix. Au moment où il a obtenu son diplôme, il avait eu moins de cinq rendez-vous.

3. Il a repoussé les avances des prostituées.

Après avoir abandonné l'université pour devenir acteur, Campbell a trouvé du travail avec une compagnie de taxi de la région de Detroit, Southfield Cab. Alors qu'il travaillait la nuit, il se retrouvait parfois à trimballer des prostituées qui offraient leurs services au lieu de payer le tarif : Campbell a refusé l'arrangement. Il a travaillé un an en tant que chauffeur avant de se réengager dans le film en 1978 avec le court métrage à petit budget de Raimi tourné dans le Michigan.Dans les bois, qui deviendra la preuve de concept de leur long métrage,La mort diabolique.



4. Il détestaitLa mort diaboliquecomme titre.

Divertissement à Anchor Bay

Quand Raimi et son équipe ont finalement fini de tourner leur film d'éclaboussuresLa mort diaboliqueet ont commencé à chercher un accord de distribution, ils l'appelaientLivre des morts. Irvin Shapiro, un marchand de roues qui avait aidé le cinéaste d'horreur George Romero à trouver son public, l'a rejeté, insistant sur le fait que les gens penseraient qu'ils devraient lire. Parmi les titres alternatifs suggérés figuraientInondation de sang,La mort des morts, etLa mort diabolique, que Campbell a qualifié de 'pauvre' mais 'le moins pire du groupe'.

5.La mort diaboliquea conduit à la célébrité du feuilleton pour Campbell.

Fort du succès de la sortie du classique de l'horreur en 1981, Campbell est retourné dans le Michigan et s'est fait embaucher dans le feuilleton régional.Générations. Il a joué un professeur nommé Alan Stuart et a reçu 35 $ par scène. En prime, il a également rencontré sa première épouse, la co-vedette Christine Deveau. Après avoir abandonné son pantalon de Montgomery Ward, Campbell dit que c'était 'la première fois qu'une femme exprimait ouvertement un intérêt' pour lui.

6. Il a été évincé de son prochain rôle principal.

Après avoir tourné une publicité Chrysler, Campbell a accepté de revenir avec le bourreau de longue date Raimi pour une image de comédie d'action intituléeVague de criminalité. Les deux hommes ont supposé que Campbell jouerait le rôle principal, mais le studio leur a dit de ralentir : ils ont demandé à Campbell de filmer d'abord un test d'écran. Il l'a fait, et le mot est vite venu qu'il ne serait pas la star du film. Campbell a pris un rôle de soutien à la place; la production était tendue et le film (sorti en 1985) bombardé.

7. Il gardait la bière.

Alors que Campbell et ses partenaires ont finalement pu filmer les années 1987Evil Dead II, cela ne s'est pas traduit par une énorme manne financière pour l'acteur. Ayant besoin d'un revenu stable entre les concerts d'acteur, il a accepté un poste de gardien de sécurité pour une usine d'Anheuser-Busch dans la vallée de San Fernando et a travaillé de minuit à 8 heures du matin. Après plusieurs nuits ensemble, son collègue l'a reconnu du 'Mort maléfique« films. Quand plus de travaux hollywoodiens sont arrivés—1989Piège lunaireparmi les opportunités—Campbell s'est éloigné de l'équipe du cimetière.

8. Raimi l'a mis dans un film juste pour faire taire un autre acteur.

En 1993, Raimi était un réalisateur de premier plan, tournant le film WesternMort ou vifavec Leonardo DiCaprio, Gene Hackman, Sharon Stone et Russell Crowe. Lorsque Campbell a visité le plateau, Raimi l'a rapidement mis en costume et l'a jeté dans une 'scène' avec l'acteur Pat Hingle, mais le plan n'a jamais été destiné à faire le film. Raimi cédait à la demande de Hingle que son personnage affronte un proxénète qui avait des relations sordides avec sa fille à l'écran. Campbell s'est retrouvé dans le rôle du méchant, frappé et ballotté par Hingle, alors que Raimi gloussait.

La langue des signes est-elle la même dans toutes les langues

9. Il a obtenu un contrat en se tabassant.

Renard

Pour son premier rôle de premier plan dans la télévision en réseau, en 1993Les aventures du comté de Brisco, Jr., Campbell a auditionné pour une série de cadres désireux de trouver un acteur suffisamment physique pour monter à cheval et faire des cascades. Se saisissant par le col, il a effectué un saut en avant, un tour que lui et Raimi avaient appris eux-mêmes au lycée. Le directeur de casting impressionné a insisté pour qu'il fasse le flip à chaque fois qu'il était rappelé. (Le spectacle a duré une saison.)

10. IL A AUDITIONNÉ POUR ÊTRE LE FANTME.

Après que Campbell eut fini de tournerBriscoen 1994, il a reçu un appel du co-créateur et producteur exécutif de la série, Jeffrey Boam. Boam écrivait une adaptation sur grand écran deLe fantômebande dessinée pour Paramount et a invité Campbell à un test d'écran pour le rôle-titre. Bien qu'il ait fini par devenir finaliste, le rôle est finalement allé à Billy Zane. Venant sur les talons de laHomme chauve-sourisfilms, le rôle était convoité, mais le film a bombardé.

11. IL POURRAIT ÊTRE LE MEILLEUR ACTEUR INVERSE DU COMMERCE.

Getty Images

Pour obtenir certains des effets les plus surréalistes dele Evil Deadsérie, Raimi a demandé à Campbell d'employer une technique de 'reverse motion agissant', qui l'obligeait à jouer à l'envers afin que Raimi puisse jouer une séquence à l'envers. Dans les années 1992Armée des Ténèbres, une version miniature d'Ash est empalée par une fourchette : cela a obligé Campbell à commencer la scène en mourant, en revenant à la vie, en lui arrachant une fourchette, puis en courant. Cette tâche difficile est devenue une marque de fabrique de Campbell, mais les tentatives manquées incitaient Raimi à s'exclamer : 'C'est l'un des pires acteurs en mouvement inverse que j'ai jamais vu !'

12. Il a déjà dû transporter de la nourriture pour chien afin que les animaux sauvages ne le mangent pas.

Campbell a commencé à travailler sur un script qu'il a intituléL'homme au cerveau hurlanten 1983. Les opportunités de financement étaient inégales et la production n'a commencé que 22 ans plus tard, en Bulgarie. Réalisateur et vedette du film, Campbell a pris note du fait que le pays abritait des meutes de chiens sauvages. Pour éviter d'être attaqué, il gardait de la nourriture pour chien sur lui pour nourrir toutes les créatures qui venaient chercher une collation.

13. Il a construit un décor de cinéma sur sa propriété.

Pour la méta-comédie de 2007Je m'appelle Bruce, Campbell a réduit les coûts en érigeant des décors sur sa ferme de lavande près de Medford, en Oregon. 'C'est tellement gros que je ne peux pas le démonter', a-t-il déclaréle Mercure de Portland. 'Cela embrouille les livreurs - un gars arrive et il dit:' Je ne savais pas qu'il y avait une ville [nommée] Gold Lick ici!' Ma femme et moi disons : « Rendez-vous à la taverne ! ou 'Je te retrouve dans la livrée !' C'est un excellent sujet de conversation.

14. Il a célébré un mariage de zombies.

Les fans dévoués de Campbell ont fait de lui un invité fréquent des conventions d'horreur et de bandes dessinées, où ils clignotentEvil Deadtatouages ​​et plaide pour qu'il signe des parties du corps. Un couple est allé plus loin et a engagé l'acteur pour présider leur mariage sur le thème des zombies. La cérémonie a eu lieu au ZomBcon 2010 à Seattle. Campbell, resplendissant dans un costume rouge, a épousé les deux, puis a supervisé 40 autres couples qui voulaient renouveler leurs vœux.

tuer un oiseau moqueur fiction ou non-fiction

quinze.Armée des Ténèbreslui a payé environ 93 000 $.

Divertissement à domicile universel

Pour illustrer le sort de l'acteur rigide au travail, Campbell a une fois fourni une ventilation utile de son salaire pour la deuxième année de 1992.Evil Deadsuite,Armée des Ténèbres. Avec un salaire de 500 000 $ miné par des agents, des gestionnaires, des impôts sur le revenu et une ex-femme maintenant, il pensait qu'il gagnait environ 93 000 $. Mais le film a duré deux ans, ce qui signifie que son bénéfice net pour avoir représenté l'icône de l'horreur Ash dans un grand film était inférieur à 50 000 $ par an. Pas étonnant qu'il ne soit pas pressé de revenir.

Sources supplémentaires :
Si Chins pouvait tuer : Confessions d'un acteur de série B, par Bruce Campbell
Le compagnon maléfique des morts, par Bill Warren

Une version antérieure de cette histoire a été publiée en 2015.