Article

17 choses à savoir sur René Descartes

Le polymathe français René Descartes (1596-1650) a vécu après la Renaissance, mais il a personnifié l'intérêt de cet âge pour les mathématiques, la philosophie, l'art et la nature de l'humanité. Il a fait de nombreuses découvertes et défendu des idées avec lesquelles les gens continuent de se débattre. (Sa distinction dualiste entre l'esprit et le cerveau, par exemple, continue d'être débattue par les psychologues.) Apprenez à mieux le connaître !

1. PERSONNE NE L'APPELLE RENÉ.

Descartes portait un surnom et se présentait souvent comme « Poitevin » et signait des lettres comme « du Perron ». Parfois, il allait jusqu'à s'appeler le « seigneur de Perron ». C'est parce qu'il avait hérité d'une ferme de la famille de sa mère en Poitou, dans l'ouest de la France.

2. L'ÉCOLE L'A FAIT SE SENTIR DUMBER.

De 11 à 18 ans, Descartes fréquente l'une des meilleures écoles d'Europe, le Collège des Jésuites Henri IV à La Flèche, en France. Dans son travail ultérieurDiscours sur la méthode, Descartes écrit qu'à la sortie de l'école, « je me suis retrouvé impliqué dans tant de doutes et d'erreurs, que j'étais convaincu que je n'avais pas avancé plus loin dans toutes mes tentatives d'apprentissage, que la découverte à chaque tournant de ma propre ignorance.

Charlie et les mots de la chocolaterie

3. SON PÈRE VOULAIT QU'IL SOIT AVOCAT.

La famille de Descartes regorge d'avocats et l'intellectuel en herbe devait les rejoindre. Il étudia le droit à l'université de Poitiers et en revint même avec une licence en droit en 1616. Mais il ne s'engagea jamais dans la pratique. En 1618, Descartes, 22 ans, s'enrôle comme mercenaire dans l'armée d'État néerlandaise. Là, il étudiera le génie militaire et se passionnera pour les mathématiques et la physique.

4. IL A CHANGÉ DE CHEMINEMENT DE CARRIÈRE GRÂCE À UNE SÉRIE DE RÊVES.

En 1618, l'empereur du Saint Empire romain germanique, Ferdinand II, tenta d'imposer le catholicisme à toute personne vivant sur son domaine. Le résultat de cette politique serait la guerre de Trente Ans. Cela inciterait également Descartes, un catholique, à changer d'allégeance à une armée bavaroise combattant pour le côté catholique. Mais au cours de ses voyages, il s'est arrêté dans la ville d'Ulm. Là, dans la nuit du 10 novembre, il a fait trois rêves qui l'ont convaincu de changer le chemin de sa vie. « Descartes en a tiré le message qu'il devait entreprendre de réformer toute connaissance », écrit le philosophe Gary Hatfield dans leEncyclopédie de philosophie de Stanford.

5. IL POURRAIT ÊTRE FACILEMENT DISTRAIT PAR DES OBJETS LUMINEUX ET BRILLANTS.

En 1628, Descartes s'installa aux Pays-Bas et passa neuf mois à travailler avec acharnement sur une théorie de la métaphysique. Puis il s'est distrait. En 1629, un certain nombre de faux soleils—appelésparhélie, ou 'chiens du soleil' - ont été vus près de Rome. Descartes a mis son traité de métaphysique bien-aimé en veilleuse et a consacré son temps à expliquer le phénomène. C'était une distraction chanceuse: cela a conduit à son travailLe Monde ou Traité de la Lumière.

6. IL A JETÉ LES JEUX DE LA GÉOMÉTRIE ANALYTIQUE...

En 1637, Descartes publie son ouvrage révolutionnaireDiscours sur la méthode, où il a pris la décision révolutionnaire de décrire des lignes à l'aide d'équations mathématiques. Selon Hatfield, « [Descartes] considérait ses techniques algébriques comme une alternative puissante aux constructions réelles de boussole et de règle lorsque ces dernières devenaient trop complexes. Vous avez peut-être rencontré son système en algèbre au lycée : ils sont appelés coordonnées cartésiennes.



7. ... ET LE RESTE DE LA PHILOSOPHIE OCCIDENTALE.

Tout le monde connaît Descartes pour sa phraseJe pense donc je suis(qui apparaissait à l'origine en français comme 'Je pense, donc je suis'), ou 'Je pense, donc je suis.' Le concept apparaît dans plusieurs de ses textes. Pour comprendre ce que cela signifie, un certain contexte est utile : à l'époque, de nombreux philosophes affirmaient que la vérité était acquise par des impressions sensorielles. Descartes n'était pas d'accord. Il a soutenu que nos sens ne sont pas fiables. Une personne malade peut halluciner. Une personne amputée peut ressentir une douleur au membre fantôme. Les gens sont régulièrement trompés par leurs propres yeux, leurs rêves et leur imagination. Descartes, cependant, s'est rendu compte que son argument ouvrait la porte au « doute radical » :tout? lecogitol'argument est son remède : même si vous doutez de l'existence de tout, vous ne pouvez pas douter de l'existence de votre propre esprit, car douter indique penser, et penser indique exister. Descartes a soutenu que des vérités évidentes comme celle-ci - et non les sens - doivent être le fondement des investigations philosophiques.

8. IL EST LA RAISON POUR QUE VOTRE PROFESSEUR DE MATHS VOUS FAIT VÉRIFIER VOTRE TRAVAIL.

Descartes était obsédé par la certitude. Dans son livreRègles pour la direction de l'esprit, « il a cherché à généraliser les méthodes mathématiques afin de fournir une voie vers une connaissance claire de tout ce que les êtres humains peuvent savoir », écrit Hatfield. Ses conseils comprenaient cette châtaigne classique : pour résoudre un gros problème, divisez-le en petites parties faciles à comprendre et vérifiez souvent chaque étape.

9. IL AIMAIT SE CACHER.

Descartes avait une devise, qu'il a prise d'Ovide : « Qui vit bien caché, vit bien. Lorsqu'il a déménagé aux Pays-Bas, il a régulièrement changé d'appartement et a délibérément gardé son adresse secrète. Certains disent que c'est parce qu'il souhaitait simplement l'intimité pour son travail philosophique, ou qu'il évitait sa famille désapprobatrice. Dans son livre intituléRejets, le philosophe A. C. Grayling fait une autre suggestion : « Descartes était un espion.

10. IL N'A PAS PEUR DES CRITIQUES. EN FAIT, IL LES A REPUBLIÉS.

Quand Descartes révisait sonMéditations sur la philosophie première[PDF], il prévoyait d'envoyer le manuscrit aux « 20 ou 30 théologiens les plus érudits » pour critique – une sorte de proto-revue par les pairs. Il a recueilli sept objections et les a publiées dans l'ouvrage. (Descartes, bien sûr, a eu le dernier mot : il a répondu à chaque critique.)

11. IL POURRAIT JETER DE L'OMBRE AVEC LES MEILLEURS D'ENTRE EUX.

Dans les années 1640, l'élève et ami de Descartes, Henricus Regius, publia un journal grand format qui déforma la théorie de l'esprit de Descartes. (Ce qui, en bref, postule que le corps matériel et l'esprit immatériel sont séparés et distincts.) Les deux hommes se sont brouillés, et Descartes a écrit une réfutation avec un titre barbelé qui refusait même de reconnaître le manifeste de Regius par son nom : C'était simplement appelé « Commentaires sur une certaine feuille grand format ».

quel genre d'araignée est charlotte

12. IL N'A JAMAIS CROYÉ QUE LES SINGES PEUVENT PARLER.

Il y a un 'fait amusant' qui défile qui suggère que Descartes croyait que les singes et les singes pouvaient parler. Il n'y croyait pas. Selon leEncyclopédie de philosophie de Stanford, Descartes a nié que les animaux soient même conscients, et encore moins capables de parler. Le factoïde vient d'une mauvaise lecture d'une lettre que Descartes avait écrite en 1646, dans laquelle il attribuait la croyance à des «sauvages».

13. IL AVAIT TOTALEMENT LES CHAUDS POUR LES FEMMES QUI LOUENT.

Dans une lettre à la reine Christine de Suède, Descartes a expliqué qu'il avait un camarade de jeu aux yeux croisés lorsqu'il était enfant. « J'aimais une fille de mon âge... qui louchait légèrement ; par quoi, l'impression faite dans mon cerveau quand je regardais ses yeux errants se joignait tellement à celle qui se produisait aussi quand la passion de l'amour m'émut, que longtemps après, en voyant des femmes louches, je me sentais plus enclin à les aimer que les autres.

14. QUAND IL A RENCONTRÉ BLAISE PASCAL, ILS SE SONT ENTRETENUS D'UNE ARGUMENTATION... AU SUJET DES VIDES.

En 1647, Descartes, 51 ans, rend visite au prodige et physicien Blaise Pascal, 24 ans. Leur réunion s'est rapidement transformée en une discussion animée sur le concept de vide, c'est-à-dire l'idée que la pression de l'air pourrait jamais être réduite à zéro. (Descartes a dit que c'était impossible ; Pascal n'était pas d'accord.) Plus tard, Descartes a écrit une lettre qui, selon votre traduction, disait que Pascal avait « trop de vide dans la tête ».

15. SON TRAVAIL A ÉTÉ INTERDIT PAR L'ÉGLISE CATHOLIQUE.

À la fin des années 1630, le théologien Gisbert Voetius avait convaincu le sénat académique de l'Université d'Utrecht de condamner l'œuvre du philosophe. (Descartes était catholique, mais sa suggestion que l'univers a commencé comme une « soupe chaotique de particules en mouvement », selon les mots de Hatfield, était contraire à la théologie orthodoxe.) Dans les années 1660, ses œuvres ont été placées sur l'Index des livres interdits de l'église.

16. IL A DORMÉ RÉGULIÈREMENT JUSQU'À MIDI (ET ESSAYER DE BRISER L'HABITUDE A PU LE TUER).

Descartes n'était pas du matin. Il somnolait souvent 12 heures par nuit, de minuit à l'heure du déjeuner. En fait, il travaillait au lit. (Le sommeil, écrivait-il avec sagesse, était une période de « nourriture pour le cerveau ».) Mais selon leJournal des neurosciences historiques, il a peut-être eu un trouble du sommeil qui l'a aidé à mettre fin à ses jours. Un an avant sa mort, Descartes avait déménagé à Stockholm pour prendre un emploi comme tuteur de la reine Christina, une lève-tôt dévouée qui a forcé Descartes à modifier son horaire de sommeil. Certains pensent que la privation de sommeil qui en a résulté a affaibli son système immunitaire et l'a finalement tué.

17. SON SQUELETTE A VOYAGE LOIN ET LARGE.

Descartes mourut à Stockholm en 1650 et fut enterré en dehors de la ville. Seize ans plus tard, son cadavre est exhumé et transporté à Paris. Pendant la Révolution française, ses ossements ont été transférés dans un sarcophage égyptien au Musée des monuments français. Des décennies plus tard, lorsque des plans ont été élaborés pour réenterrer Descartes dans une abbaye, les autorités ont découvert que la plupart de ses os, y compris son crâne, avaient disparu. Peu de temps après, un scientifique suédois a découvert une annonce dans un journal tentant de vendre la caboche du polymathe [PDF]. Aujourd'hui, sa tête fait partie d'une collection au Musée de l'Homme à Paris.

si la terre est ronde pourquoi ne tombons-nous pas