Article

31 anciens termes d'argot pour « informateur »

Nous utilisons le terme « rat » pour désigner un informateur depuis environ 1910. Mais Eric PartridgeDictionnaire des Enfers,publié pour la première fois en 1949 avec une deuxième édition en 1961, montre que dans la langue Cant des enfers - qui est apparue pour la première fois en Grande-Bretagne au 16ème siècle et aux États-Unis au 18ème - les criminels ont beaucoup plus de noms pour les mouchards. En voici quelques uns.


1. Abaddon :Ce terme date d'environ 1810-80 et signifie 'un voleur qui informe ses camarades coquins'. ça vient de l'hébreuabaddon, un destructeur.

2. Écorce :Semblable à « squeak » et «  to squeal », aboyer, tel que défini par le glossaire de 1889Police!,signifiait 'informer (à la police).' Il était obsolète en 1930.

3. Boeuf :Dans le glossaire de 1899Tramping avec des clochards, Josiah Flynt écrit qu'un bœuf est « Celui qui crie ou trahit un vagabond ou un criminel ». Dans les années 1930, le mot - d'origine américaine - était passé de clochards à un argot pour la police et les journalistes, selon Partridge.

4. Bêler :Les agneaux ne sont pas les seuls à faire cela. Lorsque les informateurs bêlent, ils donnent des informations à la police. Partridge cite le 8 novembre 1836L'individu: 'Ven I'm corned, I can gammon a gentry cove, Come the fawney-rig, the figging-lay, and jamais vish to bêler.' Le terme était obsolète en Grande-Bretagne en 1890, mais à partir de 1920, c'était un terme d'argot courant aux États-Unis.


5. Blobber :D'après le « Dictionnaire des enfers » d'Henry Leverage deFlynn'smagazine, c'est un terme américain pour un informateur du début de 1925.

6. Bleu :Un verbe signifiant 'faire sauter; informer (à la police),' selon le livre de H. Brandon de 1839Pauvreté, Mendicité et Crime,et J.C. HottenLe dictionnaire d'argotà partir de 1859. C'était l'argot commun en 1890, comme indiqué dans Farmer & Henley'sL'argot et ses analogues.



7. Chapeau de chou :Un terme principalement de la côte du Pacifique pour un informateur, vers 1910; une rime sur rat, selon D.W. Mauer et Sidney J. Baker's ''Australian' Rhyming Argot in the American Underworld', qui est apparu dansDiscours américainen octobre 1944.

8. Crysler :Une référence chétive (d'origine américaine) aux voitures Chrysler signifiant 'un couineur ; un traître; un lâche », selon le « Dictionnaire des enfers » de Leverage.

9. Bicorne :Une autre rime de la côte du Pacifique sur le rat, vers 1910, qui signifie « informateur de la police ».

10. Venez cuivre :Un terme de 1905 pour quelqu'un qui a donné des informations à la police.

11. Come it / Come it aussi fort qu'un cheval :Come it (ou, verbalement, coming it) remonte à 1812 et signifie être un informateur. 'Venez fort' signifiait faire une chose vigoureusement, et selon Egan's Grouse en 1823, 'Ils disent d'un voleur, qui a produit des preuves contre ses complices, qu'il està venirtout ce qu'il sait, ou qu'ilvient-il aussi fort qu'un horJe connais.'

12. Conk :En tant que nom, conk remonte au début des années 1800 et signifie « un voleur qui met en accusation ses complices ; un espion; informateur, ou raconter une histoire. En tant que verbe, cela signifie informer la police et était souvent appelé verbalement « le conking ». Conk était obsolète en 1900.

13. L'homme compte-gouttes :Terme australien, vers 1910, désignant un informateur habituel de la police. « Un homme qui laisse tomber des informations ; aussi, il fait « tomber » ou « tomber » les hommes (être arrêtés) », note Sidney J. Baker dans les années 1945La langue australienne.

de quoi sont faits les rouleaux de tootsie

14. Pou des doigts :Ce terme américain, datant des années 1930, est une élaboration de doigt, signifiant prendre les empreintes digitales d'une personne.

15. Fizzgig / Fizzgig :Ce terme d'argot pour un informateur, vers 1910, peut provenir depétillement, Australien pour 'lance de pêche'. 'Souvent raccourci à fiz(z)', écrit Partridge. « Par euphémisme méprisant ; pas sans rapport avec thingamyjig.'

16. Herbe :Ce mot, abréviation de sauterelle (vers 1920), rimant sur cuivre, date des années 1930. 'Venez herbe' est également utilisé pour décrire quelqu'un qui informe la police.

17. Knock-Down:Donner des informations à la police, vers 1910.

18. Citron :Terme américain de 1934 signifiant « celui qui retourne les preuves de l'État » parce qu'il a « [é] tourné la colère contre ses complices ».

19. Narking Two :Partridge dit que cette expression britannique est 'utilisée lorsqu'une personne a déposé ou est en train de déposer des informations auprès de la police'. Il est apparu dans les années 1896Un enfant du Jago :

les femmes de chambre dorment-elles avec les invités

À présent, il a déclaré: « J'ai mis de côté cette fois. » . .' — 'Wot?' Bill a répondu, 'des cotisations narkin' est-ce?' — Josh hocha la tête. — ''Oo c'est fait alors ? 'Oo assommé ?'

Le terme était obsolète en 1940, mais le mot « nark » perdure.

20. Nez / Vers le nez / Tournez le nez :Nez est un mot de 1789 pour un vif d'or ; nez ou tourner le nez, tous deux vers 1809, destinés à témoigner ou à informer.

21. Sur l'Érié :Terme de 1933, d'origine américaine, désignant quelqu'un qui gagne sa vie en informant la police, c'est-à-dire 'Cette tasse a toujours été sur l'Erie'. (Ce terme peut aussi signifier « tais-toi ! Quelqu'un écoute. »)

22. Pigeon :Un verbe américain, datant de 1859, signifiant informer la police.

23. Bouffée :Terme britannique désignant un informateur du roi, datant de 1735 ; obsolète en 1890.

24. Quatch :Terme américain, vers 1925, signifiant « trahir des secrets ». Semblable à charlatan, un verbe signifiant 'informer la police', et quag, 'dangereux, pas fiable; ne pas faire confiance.

25. Crie :Un nom, vers 1915, pour 'la communication d'informations à la police, en particulier par un criminel contre un autre'. Partridge note qu'en 1920, cela a commencé à signifier la même chose que couiner. A partir des années 1915La mélodie de la mort :

'Je ne veux plus entendre parler de votre conscience', a déclaré l'officier [de police] avec lassitude. « Est-ce que vous criez ou pas ? »

En 1925, le terme avait sauté à travers l'étang de l'Angleterre aux États-Unis.

26. Serpent dans l'herbe :Terme américain désignant un informateur qui dissimule son information, vers 1925.

27. Snickle :Confusion de mouchard et de mouchard, ce terme américain signifiant « informer la police » date de 1859 ; il était obsolète en 1920.

28. Télégramme :Terme australien, vers 1899, pour un espion ou un informateur.

29. Tournez le gazouillis :Terme britannique de 1846 pour désigner le témoignage du roi. Provient de G.W.M. 'Alphabet des voleurs' de Reynolds, dansLes mystères de Londres: 'N était pour un Nez qui faisait pépier son pote.' Partridge se demande : « Existe-t-il ailleurs ?

30. Vipère :Terme américain, vers 1925. 'Méritant', note Partridge, ''un serpent dans l'herbe.''

31. Sœur faible :Ce terme remonte à 1924 et ne signifie pas seulement un informateur, mais 'une personne sans confiance, ou un faible, dans un gang'.