Article

40 Dandy D-Words pour approfondir votre vocabulaire

On pense que le premier ancêtre de notre humble lettre D était un hiéroglyphe égyptien antique représentant une porte, d'où D tire sa forme évidée. Au fil du temps, ce hiéroglyphe est devenu une lettre phénicienne,dalet, qui devint alors la lettre grecquedelta, et enfin la lettre romaine D, arrivée en Angleterre (avec la plupart du reste de l'alphabet moderne) depuis l'Europe continentale il y a plus de 1500 ans.

des cassettes vhs qui valent de l'argent

Avant cela, l'anglais s'écrivait à l'aide d'un système d'écriture runique appeléfuthorc, dont un certain nombre de lettres—commeépine(Þ þ) etwynn(Ƿ ƿ) - a survécu à la période du vieil anglais avant de disparaître plus tard. La lettre en vieil anglaiseth(Ð ð), cependant, est effectivement allé dans l'autre sens : il a été inventé en Grande-Bretagne (ou peut-être en Irlande)aprèsl'introduction de l'alphabet latin en Angleterre, et est en fait un dérivé de la lettre romaine D. Bien qu'elle soit également tombée en désuétude, elle survit toujours dans l'islandais moderne.

De nos jours, D est l'une des lettres les plus fréquemment utilisées de notre alphabet, représentant un peu plus de 4 % d'une page standard de texte anglais (ou une lettre sur 25) et environ 2,5 % de tous les mots d'un dictionnaire standard. —y compris les 40 délicieux mots D énumérés ici…

1. DAB-DUMP

Un vieux mot du dialecte du Yorkshire pour une mare d'eau laissée sur la plage après le retrait de la marée.

2. DABERLIC

Daberlickou alorsdabberlackest un ancien nom dialectal pour les algues longues et éparses. Au sens figuré, il peut être utilisé comme surnom pour les cheveux gras et dégingandés, ou pour une personne grande et dégingandée.

3. DABSTER

Un travailleur astucieux ou particulièrement qualifié.

4. ÉTONNÉ

Si vous êtesune brochure, alors vous êtes déconcerté ou désorienté par une surcharge sensorielle.



5. DANDIE-GRIFFE

Àdandie-griffeest une tâche facile à accomplir ou, lorsqu'elle est utilisée dans la phrase « lui donner la griffe du dandie », cela signifie essentiellement « qui ne durera pas longtemps » ou « qui ne prendra pas longtemps à se terminer ». Personne ne sait vraiment d'où vient la phrase, mais il est possible qu'undandyou alorsdandie-griffeétait à l'origine une petite brosse utilisée pour panser les chevaux, ce qui, à un moment donné, aurait pu devenir synonyme d'une corvée brève ou peu exigeante.

6. DANDLE

Faire rebondir un bébé sur vos genoux, c'estdanseril.

7. DANG-SWANG

Faire quelque chosedang-swangest de le faire vigoureusement, ou avec beaucoup d'énergie ou d'enthousiasme.

8. DANGER

Un mot du XVIIIe siècle soit pour un doigt, soit pour une décoration pendante, ou une garniture sur un vêtement. UNEpendeloque—littéralement un 'petit pendant'—est un glaçon.

9. DAPERPYE

Un vieil adjectif signifiant « panaché » ou « multicolore ».

10. BRAVE WHITE

Un jeune homme vif et vif.

11. AUDACIEUX

Une invention shakespearienne signifiant « imprudemment audacieux » ou « imprudent ».

12. CEUX

Un épais brouillard ou brume.

13. DAYLIGAUN

Un vieux mot écossais pour le crépuscule,dayligaunsignifie littéralement « aller à la lumière du jour ».

14. CHEVAL MORT

Comme métaphore de quelque chose qui a cessé d'être utile, le termecheval mortest aujourd'hui le plus souvent utilisé dans l'expression ' flageller un cheval mort ', qui signifie ' continuer vainement avec quelque chose pour lequel tout l'intérêt a été perdu '. Avant cela, cependant,cheval mortétait un terme du 17ème siècle pour un travail pour lequel vous aviez été payé en totalité à l'avance - et donctravailler le cheval mortou alorspour un cheval mortsignifiait « s'occuper d'un travail au bout duquel vous ne serez pas payé ». UNEhomme mort, soit dit en passant, est un ancien surnom anglais pour une bouteille d'alcool vide, donc étantparmi les mortssignifiait « évanoui ivre sur le sol » en anglais du XVIIIe siècle.

15. DEAD-NIP

Argot du XVIIIe siècle pour une idée ratée.

16. DÉMBULER

Se promener, ou s'éloigner de chez soi.

17. DÉCIDÉDOPHOBIE

Si vous êtesdécidophobe, alors vous détestez prendre des décisions. Les autres phobies D comprennentdendrophobie(des arbres),dromophobie(courir ou traverser des routes),didaskaléinophobie(école),dipsophobie(alcool), etdoraphobie(fourrures d'animaux).

18. DÉDOLÉ

Un mot du XVIIe siècle signifiant « cesser d'être malheureux ».

19. DÉJÉRÉ

De prêter serment solennel. Quelqu'un qui fait précisément cela est undejerator.

20. DÉSONCER

Déballer une cargaison ou enlever le fardeau de quelqu'un, c'estdésamorcereux. Àappauvric'est de les appauvrir, tandis que dedépulsereux serait de les chasser.

21. DÉPÉCULER

Péculatest un ancien terme juridique du XVIIe siècle désignant le détournement de fonds, en particulier le détournement de fonds appartenant à un pays ou à un chef d'État. Àdétourner des fonds publicsou alorsdéshonorer, en fin de compte, est un mot démodé signifiant «voler par spéculation», qui était généralement utilisé pour désigner les agents publics pillant les fonds de l'État pour leur usage personnel.

22. DÉPÉDITÉ

Dans la terminologie médicale, undépêchementest l'amputation d'un pied. Heureusement, le verbe relatifcongédiépeut simplement être utilisé pour signifier «être privé de l'usage de vos pieds» - à retenir la prochaine fois que vous irez déambuler dans une nouvelle paire de chaussures.

23. DEPROELIATION

Dérivé d'un mot latin signifiant « s'engager violemment dans la guerre »,deproliationn'est qu'un mot du 17ème siècle pour une bataille.

24. DIABLERIE

Le mot parfait pour le Dr Faustus :diablerieest un travail ou une affaire fait avec ou pour le Diable. Au sens figuré, cela peut signifier de l'insouciance ou de l'audace, ou bien toute opération sournoise et louche.

25. DIABLOTINE

Emprunté à l'anglais au français dans les années 1800, undiablotineest un petit diable ou diablotin. C'est aussi, en raison de son apparence inhabituelle, un surnom pour l'oiseau à huile.

26. CADRAN

Un surnom du XVIIIe siècle pour le visage d'une personne (dérivé du cadran ou « visage » d'une horloge).

27. DILLYALL

Un vieux mot de dialecte anglais pour tout ce qui est possédé parce qu'il a l'air sympa, pas parce que c'est utile ou fonctionnel.

28. DILORER

Àdiaboliserquelque chose est de le déchirer ou de le déchirer. Il dérive d'un mot latin,lorica, pour la cuirasse ou le plastron en cuir d'un soldat romain - et aurait donc pu à l'origine faire référence à des blessures subies au combat qui étaient suffisamment graves pour perforer une armure.

29. DIMBER

Dimberétait un mot du XVIIe siècle signifiant « joli » ou « intelligent », tandis qu'undmber-dambreétait le chef ou le « visage » d'une bande de voyous ou de vagabonds.

30. DÉCALCÉTÉ

Àse leverest d'enlever vos chaussures. À retenir une fois que vous avezdéambuléetdépeuplé.

31. NE PAS MIEUX

L'équivalent édouardien un peu moins élogieux debébéne pas faire mieuxou alorsfaire-mieux-faireétait « une chérie dont il faut se contenter, faute de mieux ».

32. DOATY

Quand votre tête hoche la tête de haut en bas pendant que vous essayez de rester éveillé ? C'estfaire la fête.

33. DOCH-AN-DORRIS

Àdoch-an-dorrisou alorsdeochandorusest une « tasse à étrier » - une boisson ou un toast préparé avec ou en l'honneur de quelqu'un sur le point de partir. Il dérive d'une ancienne expression gaélique écossaise du XVIIe siècle,boire la porte, qui signifie littéralement « boisson à la porte ».

34. DOCK-WALLOPER

A l'origine un surnom pour quelqu'un qui traîne dans les chantiers navals à la recherche de travail,dock-walloperest un ancien mot d'argot américain du XIXe siècle pour désigner un fainéant ou un oisif.

35. DOLLYMAWKIN

Une jeune femme frivole et écervelée.

36. BOUTIQUE DOODLE

Un vieux surnom en dialecte pour une confiserie.

37. DRAGLETAIL

En anglais du XVIIIe siècle, une femme vêtue de manière désordonnée ou sale. Littéralement, une femme qui a laissé les pans de sa robe traîner sous la pluie ou la boue.

38. DULCILOQUIE

Une manière douce ou douce de parler. De même, si vous êtesdulciloquent, alors vous avez une voix agréable.

mots récemment ajoutés au dictionnaire

39. CONCERT HOLLANDAIS

L'incompréhensibilité du néerlandais pour les anglophones est à l'origine dedouble néerlandais, signifiant « charabia » ou « non-sens », etConcert hollandais, un ancien surnom pour un méli-mélo incongru ou cacophonique de bruits ou de sons.

40. VIN

Se raréfier ou s'épuiser.

Cet article a été publié à l'origine en 2016.