Article

8 pays avec des lois fascinantes sur le nommage des bébés

Ici aux États-Unis, vous pouvez nommer votre enfant à peu près n'importe quoi, mais ce n'est pas le cas partout dans le monde. Jetons un coup d'œil à certains pays dotés de lois assez strictes ou fascinantes sur le nom de bébé.

cinq faits intéressants sur new york

1. Allemagne

En Allemagne, vous devez pouvoir dire le sexe de l'enfant par le prénom, et le nom choisi ne doit pas nuire au bien-être de l'enfant. Aussi, vous ne pouvez pas utiliser les noms de famille ou les noms d'objets ou de produits comme prénoms. L'acceptation ou non du nom de votre choix dépend du bureau de l'état civil, le Standesamt, de la région où l'enfant est né. Si le bureau rejette le nom de votre bébé proposé, vous pouvez faire appel de la décision. Mais si vous perdez, vous devrez penser à un autre nom. Chaque fois que vous soumettez un nom, vous payez des frais, ce qui peut coûter cher. Lors de l'évaluation des noms, le Standesamt se réfère à un livre qui se traduit par «le manuel international des prénoms», et ils consultent également les ambassades étrangères pour obtenir de l'aide avec les noms non allemands. En raison des tracas que les parents doivent surmonter pour nommer leurs enfants, beaucoup optent pour des noms traditionnels tels que Maximilian, Alexander, Marie et Sophie.

Noms refusés : Matti a été rejeté pour un garçon parce que cela n'indiquait pas le sexe.
Noms approuvés : Legolas et Nemo ont été approuvés pour les bébés garçons.

2. Suède

Adoptée en 1982, la loi sur le nommage en Suède a été créée à l'origine pour empêcher les familles non nobles de donner à leurs enfants des noms nobles, mais quelques modifications ont été apportées à la loi depuis lors. La partie de la loi faisant référence aux prénoms se lit comme suit : « Les prénoms ne doivent pas être approuvés s'ils peuvent offenser ou sont censés gêner celui qui les utilise, ou des noms qui, pour une raison évidente, ne conviennent pas comme prénom. ' Les prénoms doivent être déclarés à l'administration fiscale, et ils autorisent plusieurs prénoms, mais si vous changez de nom par la suite, vous devez conserver au moins un des prénoms qui vous ont été donnés à l'origine, et vous ne pouvez changer de nom qu'une seule fois. Par exemple, si vous vous appelez John et que vous souhaitez le changer en Jack, votre nouveau prénom sera Jack John, en conservant le prénom d'origine. Toute autre modification doit être effectuée par l'intermédiaire de l'Office suédois des brevets et de l'enregistrement.

Noms refusés : « Brfxxccxxmnpccclllmmnprxvclmnckssqlbb11116 » (prononcé Albin, naturellement) a été soumis par les parents d'un enfant pour protester contre la loi sur le nommage. Il a été rejeté. Les parents ont ensuite soumis 'A' (également prononcé Albin) comme nom de l'enfant. Elle aussi a été rejetée.

Également rejeté : Metallica, Superman, Véranda, Ikea et Elvis.
Noms acceptés : Google comme deuxième prénom, Lego.

3. Japon

Au Japon, un prénom et un nom de famille sont choisis pour les bébés, à l'exception de la famille impériale, qui ne reçoit que des prénoms. Hormis quelques exemples, il est évident quels sont les prénoms et quels sont les noms de famille, quel que soit l'ordre dans lequel les noms ont été donnés. Il existe quelques milliers de « kanji de nom » et de « caractères couramment utilisés » à utiliser pour nommer les bébés, et seuls ces kanji officiels peuvent être utilisés dans les prénoms des bébés. Le but de ceci est de s'assurer que tous les noms peuvent être facilement lus et écrits par les Japonais. Les Japonais restreignent également les noms qui pourraient être jugés inappropriés.



Noms refusés : Akuma, qui signifie 'diable'.

4. Danemark

La loi très stricte du Danemark sur les noms personnels est en place pour protéger les enfants contre les noms étranges qui conviennent à la fantaisie de leurs parents. Pour ce faire, les parents peuvent choisir parmi une liste de seulement 7 000 noms pré-approuvés, certains pour les filles, certains pour les garçons. Si vous souhaitez donner à votre enfant un nom qui ne figure pas sur la liste, vous devez obtenir une autorisation spéciale de votre église locale, et le nom est ensuite examiné par les responsables gouvernementaux. Les orthographes créatives de noms plus courants sont souvent rejetées. La loi stipule que les filles et les garçons doivent avoir des noms qui indiquent leur sexe, vous ne pouvez pas utiliser un nom de famille comme prénom et les noms inhabituels peuvent être rejetés. Sur les quelque 1 100 noms examinés chaque année, 15 à 20 % des noms sont rejetés. Il existe également des lois pour protéger les noms de famille danois rares.

Noms refusés : Anus, Pluton et Singe.
Noms approuvés : Benji, Jiminico, Molli et Fee.

5. Islande

L'Islande Naming Committee, formé en 1991, est le groupe qui décide si un nouveau prénom sera acceptable. Si les parents souhaitent donner à leur enfant un nom qui ne figure pas dans le Registre national des personnes, ils peuvent demander une approbation et payer des frais. Un nom doit passer quelques tests pour être approuvé. Il ne doit contenir que des lettres de l'alphabet islandais et doit correspondre grammaticalement à la langue. D'autres considérations incluent si cela embarrassera l'enfant à l'avenir et à quel point il est conforme aux traditions islandaises. Il doit avoir une terminaison génitive ou avoir été précédemment adopté. De plus, les noms doivent être spécifiques au genre et personne ne peut avoir plus de trois noms personnels.

Les noms de famille en Islande suivent généralement une tradition intéressante. Ce ne sont pas des noms de famille, mais plutôt des patronymes, ou parfois des matrones, avec une partie du nom de famille d'une personne incluant le nom de son père. Si le nom d'un père est Erik, alors le nom de famille de son fils serait Eriksson (ou le fils d'Erik) et le nom de famille de sa fille serait Ericsdóttir (ou la fille d'Erik). [note : selon l'un de nos _flossers islandais, puisque 'C' n'est pas une lettre islandaise, l'orthographe correcte est 'Eiríkur' et sa progéniture serait Eiríksson/Eiríksdättir, par ex. Leifur Eiríksson] De temps en temps, il y a de vrais noms de famille en Islande, qui sont transmis à chaque génération. Mais ils sont généralement dans des familles originaires d'autres pays, ou dans des familles où un nom de famille a été adopté à un moment donné.

Nom approuvé : Bambi
Noms refusés : Harriet (il ne peut pas être conjugué en islandais) et Duncan (il n'y a pas de C en islandais.)

Voir également...

Les noms de bébé américains les moins populaires selon les premiers enregistrements

6. Nouvelle-Zélande

La loi néo-zélandaise sur l'enregistrement des naissances, des décès et des mariages de 1995 n'autorise pas les personnes à nommer leurs enfants sous un nom qui « pourrait offenser une personne raisonnable ; ou [...] est déraisonnablement long ; ou sans justification adéquate, [...] est, comprend ou ressemble à un titre ou un grade officiel.' Les fonctionnaires du registre des naissances ont réussi à convaincre les parents de certains noms plus embarrassants.

Noms refusés : Stallion, Yeah Detroit, Fish and Chips, Twisty Poi, Keenan Got Lucy, Sex Fruit, Satan et Adolf Hitler

Noms approuvés : Benson and Hedges (pour une paire de jumeaux), Midnight Chardonnay, Number 16 Bus Shelter, Violence

7. Chine

La plupart des nouveau-nés en Chine doivent désormais être nommés en fonction de la capacité des scanners informatiques à lire ces noms sur les cartes d'identité nationales. Le gouvernement recommande de donner aux enfants des noms facilement lisibles et encourage les caractères simplifiés par rapport aux caractères chinois traditionnels. Les parents peuvent techniquement choisir le prénom, mais les chiffres et les symboles et caractères non chinois ne sont pas autorisés. Dans les années 2000, on conseillait aux gens de changer de nom au profit des cartes d'identité, bien que maintenant le gouvernement promette plus de soutien aux personnages obscurs.

Noms refusés : '@' : Wang 'At' a été rejeté comme nom de bébé. Les parents ont estimé que le symbole @ avait la bonne signification pour eux. @ en chinois se prononce 'ai-ta', ce qui est très similaire à une phrase qui signifie 'aime-le'.

combien d'argent les trois comparses ont-ils gagné

8. Norvège

Vous n'êtes pas autorisé à utiliser un prénom qui est traditionnellement un nom de famille ou un deuxième prénom, à moins que vous ne veniez d'une culture qui ne fait pas cette distinction. Vous n'êtes pas non plus autorisé à changer de nom plus d'une fois tous les dix ans. En dehors de cela, les parents ne sont pas autorisés à donner à un enfant un nom qui serait un inconvénient majeur. Mais le vrai plaisir vient de changer de nom de famille. Si vous voulez changer votre nom de famille pour quelque chose que plus de 200 personnes ont, allez-y ! Si 200 ou moins l'ont, vous devez demander la permission à tous ceux qui portent ce nom.

Noms précédemment rejetés : 'Gesher' a été rejeté comme prénom d'un garçon au point où la mère de l'enfant a été emprisonnée pour avoir refusé de payer l'amende de 420 $.

Bonus : les États-Unis

Selon Carlton Larson, professeur de droit à l'UC Davis, dans le Massachusetts, chaque nom (prénom, deuxième prénom et nom de famille) doit être inférieur à 40 caractères chacun pour des raisons de saisie informatique. Et de nombreux États exigent d'utiliser uniquement les 26 lettres d'un clavier standard. Cela signifie qu'en Californie, vous pouvez appeler un enfant José, mais techniquement pas José. Et dans le Tennessee, un enfant de parents mariés peut porter soit le nom de famille du père, soit le nom de famille de la mère en combinaison avec le nom de famille du père. Dans tous les cas, l'enfant porte le nom du père.