Article

9 objets bizarres appartenant à Henri VIII

Six mois après la mort d'Henri VIII en 1547, un inventaire complet de toutes les possessions de la couronne d'Henri a été commandé à Londres. Maintenant logé à la British Library, l'inventaire a pris 18 mois pour compléter et répertorier des dizaines de milliers d'articles individuels, des châteaux et des navires à plus de 3 500 bibelots en or et en argent, ainsi que l'énorme collection de 2000 tapisseries d'Henry.

Cependant, figuraient également sur la liste une poignée d'objets plus étranges, notamment la valeur d'un orchestre en instruments de musique [PDF], des armes expérimentales et l'une des plus grandes armures de l'histoire royale britannique. Ajoutez à cela certains des cadeaux incroyables qu'Henry a reçus de ses collègues dirigeants au cours de sa vie - ainsi que certains des objets personnels surprenants qu'il a commandés pour son propre usage sur le trône - et sans doute le roi le plus célèbre de l'histoire britannique possédait des objets très inhabituels. curiosités en effet.

1. UN ENSEMBLE DE CORNEAUX EN VELOURS VIOLET

Bien qu'il n'ait probablement pas écrit « Greensleeves », Henry était néanmoins un musicien et compositeur talentueux, et était capable de jouer de l'orgue, du luth, de la flûte et du virginal, une des premières formes de clavecin. La majeure partie de la collection personnelle d'instruments de musique d'Henry était conservée au palais de Westminster à Londres, où elle était conservée par un compositeur né en Flandre du nom de Philip van Wilder, qui a reçu le titre de « Gardien des instruments du roi ». L'inventaire d'Henry de 1547 répertorie plus de 20 flûtes à bec, 19 violes, deux clavicordes et quatre jeux de cornemuses, dont un en velours violet, avec des tuyaux en ivoire.

2. UN BOWLING

Peu de temps après la naissance de son fils Edward (plus tard l'éphémère roi Édouard VI) en 1537, Henry fit construire un bowling au palais de Hampton Court à la périphérie de Londres. À près de 200 pieds de long, c'était plus de trois fois la longueur d'un bowling moderne à 10 quilles. Le bowling était un passe-temps extrêmement populaire dans l'Angleterre des Tudor, du moins jusqu'à ce que la fille d'Henry, la reine Mary I, interdise la « tenue de tout bowling, maison de dés ou autres jeux illégaux » en 1555.

3. UNE « FILLE DU CHEVALIER »

La 'fille du charognard' était un instrument de torture horrible et brutal inventé pendant le règne d'Henri VIII par Sir Leonard Skevington, le lieutenant de la Tour de Londres. L'appareil consistait en une attelle en fer en forme de A, à l'intérieur de laquelle une victime était obligée de s'asseoir dans une position accroupie, la tête touchant presque ses genoux et les poignets, les chevilles et le cou enchaînés en place. Une barre de fer passée à travers le haut du cadre en A serait alors serrée comme un étau, écrasant la victime avec une force atroce, apparemment, jusqu'à ce que les yeux, le nez et même les oreilles commencent à saigner. La 'fille du charognard' était destinée à être une alternative au rack, qui étirait ses victimes plutôt que de les compacter, mais contrairement au rack, il semble heureusement n'avoir été utilisé qu'occasionnellement.

4. UN OUISTITI

Au dire de tous, Henri VIII aimait les animaux. Il élevait des furets, des faucons, des faucons et de nombreux autres oiseaux (les fenêtres de Hampton Court étaient entourées de cages contenant des canaris et des rossignols) et possédait des dizaines de chiens au cours de sa vie ; après sa mort, plus de 60 laisses de chien ont été retrouvées dans sa garde-robe. Cependant, l'animal de compagnie le plus inhabituel d'Henry était de loin un ouistiti qu'il avait reçu en cadeau de Noël à la fin des années 1530. Par coïncidence, sa première épouse, Catherine (parfois Katherine) d'Aragon, avait également un ouistiti de compagnie, et a même été peint avec lui au début de cette décennie. Mais s'agit-il des animaux de compagnie royaux les plus étranges jamais enregistrés ? Curieusement, ils ne le sont pas : en 1252, le roi de Norvège, Haakon IV, a offert au roi Henri III un ours polaire, qui était hébergé à la Tour de Londres et tenu en laisse assez longtemps pour lui permettre de nager dans le Tamise.

5. UNE PIÈCE ASSEZ GRANDE POUR CACHER UNE ARME

Henry VIII est crédité d'avoir popularisé la mode Tudor particulière pour les énormes braguettes exagérées, qui pendant son règne se sont imposées comme des symboles de la virilité et de la masculinité d'un homme. Le roi, bien sûr, devait avoir la plus grande braguette de toutes - et vers la fin de sa vie, les braguettes d'Henry étaient devenues suffisamment spacieuses pour qu'il puisse les utiliser comme des poches glorifiées, dans lesquelles il pouvait garder des bijoux et d'autres objets de valeur, et même petites armes. Il les avait même intégrés à son armure.



6. UN PISTOLET MACE

Cet appareil d'apparence monstrueuse s'appelle un pistolet à masse, bien qu'à l'époque d'Henry, il était surnommé « l'arroseur d'eau bénite » ou « le bâton de marche du roi ». Maintenant logée dans les Royal Armouries de Leeds, en Angleterre, l'arme était composée d'une masse à dents dissimulant trois canons de fusil dans sa tête à pointes. Henry avait apparemment l'habitude d'errer la nuit dans les rues de Londres en brandissant son « bâton de marche » afin de vérifier que ses constables faisaient correctement leur travail. Cependant, une nuit, il a été arrêté pour port d'arme par un de ses hommes qui ne l'a pas reconnu, et a fini par passer une nuit dans une cellule de prison. Lorsque le connétable reconnut son erreur le lendemain, il présuma que le roi le ferait exécuter immédiatement, mais au lieu de cela, Henri lui accorda une belle augmentation et fournissait à tous les prisonniers avec lesquels il avait passé la nuit une provision de charbon et de pain.

7 poissons sens du dîner de réveillon de Noël

7. UNE PAIRE DE CHAUSSURES DE FOOTBALL

Les archives montrent qu'en 1526, Henry VIII a commandé une paire de chaussures de football en cuir au prix de 4 shillings (environ 90 £, soit 130 $ aujourd'hui) ; 14 ans plus tard, en 1540, il interdit le football au motif qu'il incitait aux émeutes.

8. UNE ARMURE (AVEC UNE TAILLE DE 51 POUCES)

Une armure faite pour Henry, cinq ans après le début de son règne en 1514, montre que le roi de 23 ans mesurait 6 pieds 1 pouce et avait une taille athlétique de 32 pouces et une poitrine de 39 pouces. Vingt-cinq ans après le régime d'un roi, une armure que Henry avait confectionnée pour un tournoi du 1er mai en 1540 alors qu'il avait 49 ans montre qu'il avait maintenant besoin d'une taille de 51 pouces et d'une poitrine de 54,5 pouces.

9. UN CASQUE À CORNES

Ce «casque à cornes» à lunettes et à visage de démon a été présenté à Henri VIII par l'empereur romain germanique Maximilien Ier en 1514 (avec, tragiquement, le reste d'une armure aujourd'hui perdue). Après la mort d'Henry en 1547, son bouffon de la cour, Will Somers, en a apparemment pris possession et l'a très probablement incorporé dans son acte.