Article

Comment l'Alberta, au Canada, reste-t-elle exempte de rats ?

David Moé :

L'Alberta est la seule province au Canada qui n'a pas de rats et est, en fait, la plus grande zone habitée de la planète qui est exempte de rats. Les rats devaient venir de l'Est du Canada, et c'est une longue marche, donc ce n'est que dans les années 1950 qu'ils ont finalement atteint l'Alberta. Quand ils l'ont fait, le gouvernement de l'Alberta était prêt pour eux : ils ont institué un programme de contrôle des rats très agressif qui a tué chaque rat qui a traversé la frontière Alberta/Saskatchewan.

comment nettoyer les oreilles sans conseils q

L'Agricultural Pests Act de l'Alberta de 1942 autorisait le ministre de l'Agriculture à désigner comme nuisible tout animal susceptible de détruire les récoltes ou le bétail; chaque personne et municipalité devait détruire les parasites désignés. Lorsque leur lutte antiparasitaire n'était pas adéquate, le gouvernement provincial pouvait l'effectuer et imputer les coûts au propriétaire foncier ou à la municipalité.

Les rats ont été désignés nuisibles en 1950. Un amendement à la loi en 1950 exigeait en outre que chaque municipalité nomme un inspecteur de la lutte antiparasitaire. En 1951, des conférences sur le contrôle des rats ont eu lieu dans l'est de l'Alberta, et 2 000 affiches et 1 500 brochures intitulées « Contrôle des rats en Alberta » ont été distribuées aux élévateurs à grains, aux gares, aux écoles, aux bureaux de poste et aux particuliers.

Entre juin 1952 et juillet 1953, [plus de 140 000 livres] de poudre de trioxyde d'arsenic ont été utilisées pour traiter 8 000 bâtiments sur 2 700 fermes dans une zone de 12 à 31 miles de large et 186 miles de long à la frontière orientale. Certains résidents n'ont pas été informés de l'utilisation d'arsenic et certains auraient été informés que la poudre traçante n'était nocive que pour les rongeurs. Par conséquent, certains empoisonnements du bétail, de la volaille et des animaux de compagnie se sont produits. Heureusement, la warfarine, le premier poison anticoagulant contre les rongeurs, est devenue disponible en 1953 ; La warfarine est beaucoup plus sûre que l'arsenic et est en fait prescrite à certains patients cardiaques comme anticoagulant.

Le nombre d'infestations de rats dans la zone frontalière a augmenté rapidement, passant d'une en 1950 à 573 en 1955. Cependant, après 1959, le nombre d'infestations a chuté de façon spectaculaire.

La part provinciale des dépenses de contrôle des rats est passée à 100 pour cent en 1975. Tous les locaux situés dans la zone de contrôle du Montana à Cold Lake sont maintenant inspectés au moins une fois par an. Les infestations de rats sont éliminées par des appâts, du gaz ou des pièges. Les bâtiments sont parfois déplacés ou démolis, et dans certains cas, les rats sont déterrés avec une pelle rétrocaveuse ou un bulldozer. Au début, ils utilisaient également des fusils de chasse, des incendiaires et des explosifs puissants pour contrôler les rats. C'était une sorte de zone de guerre.



Des centaines d'infestations suspectées sont signalées chaque année, mais la plupart des observations s'avèrent être des rats musqués, des spermophiles, des écureuils terrestres, des rats des bois à queue touffue ou des souris. Cependant, toutes les infestations suspectées sont étudiées.

Quelques rats blancs ont été amenés par des animaleries, des professeurs de biologie et des individus bien intentionnés qui ne savaient pas qu'il était illégal d'avoir des rats en Alberta, même des rats de laboratoire blancs ou des rats de compagnie. Les rats blancs ne peuvent être gardés que par des zoos, des universités, des collèges et des instituts de recherche reconnus en Alberta. Les citoyens privés ne peuvent pas garder des rats blancs, des rats cagoulés ou l'une des souches de rats bruns domestiqués. La possession d'un rat domestique peut entraîner une amende pouvant aller jusqu'à 5 000 $.

En 2004, quelqu'un a relâché 38 rats à Calgary. Au moment où les agents de contrôle des rats sont arrivés, la plupart d'entre eux étaient morts. Les résidents locaux avaient formé un groupe et les avaient tués avec des balais, des 2x4 et des pelles. Si les autorités avaient attrapé le coupable, il aurait pu faire face à une amende de 190 000 $ (38 x 5 000 $) – en supposant que ses voisins ne l'aient pas d'abord touché avec des balais, des 2x4 et des pelles. Les Albertains ne veulent pas de rats.

pouvez-vous avoir un quokka comme animal de compagnie

Ce message a été initialement publié sur Quora. Cliquez ici pour afficher.