Article

Aux origines du sport : les premières règles du football

Extrait de On the Origins of Sports de Gary Belsky et Neil Fine (Artisan Books). Copyright © 2016. Illustrations de Sarah Rutherford.

Notre passion pour le sport a déclenché des guerres, vidé des trésors, mis fin à des mariages et embrasé des villes. Qu'est-ce que cela dit de nous et comment en sommes-nous arrivés là ?

films d'horreur les plus attendus de 2019

Pour la première fois, les règles originales des sports les plus populaires au monde sont identifiées et rassemblées dans un seul volume, ainsi que l'histoire de la naissance de ces diktats et de l'évolution de la pratique de ces jeux au fil des décennies ou des siècles. En prévision du Super Bowl 50, nous jetons un premier coup d'œil aux règles originales du football, extraites de Gary Belsky et Neil Fine’sAux origines du sport, qui sera publié le 19 avril.

Le football américain, à l'instar d'autres sports émergents de l'époque, n'était pas joué de la même manière partout et aurait probablement disparu dans l'histoire sans un ensemble de règles mutuellement convenues. À juste titre pour un pays friand de la théorie de l'histoire du «grand homme», il y avait un Américain avec la vision singulière et la force de volonté de forger un jeu viable sur le gril. Walter Camp, largement considéré comme le père du football américain, était un joueur et un entraîneur accompli à Yale. Son premier changement de jeu a été l'introduction de la ligne de mêlée, qu'il a révélée lors d'une conférence sur les règles en 1880. Lors des conventions sur les règles au fil des ans, Camp a continué à défendre sa vision du football, en créant des bas, le système de pointage, le centre snap, et la sécurité, ainsi que l'instigation de nombreuses stratégies fondamentales.

Malgré les innovations de Camp, le football est resté particulièrement dangereux. L'élan de masse était encore utilisé par la plupart des équipes, et les joueurs risquaient de graves blessures sur pratiquement chaque jeu. En 1905, dix-neuf étudiants ont été tués en jouant au football universitaire, et de nombreux appels ont été lancés pour que le jeu soit interdit. Mais de nombreuses forces puissantes, dont le président Theodore Roosevelt, étaient de fervents défenseurs du football, et elles ne voulaient pas le voir disparaître. Roosevelt a convoqué les chefs de plusieurs grands collèges (ce qui a conduit à la création de ce que nous connaissons maintenant sous le nom de National Collegiate Athletic Association) et leur a demandé d'élaborer des règles pour améliorer la sécurité des joueurs. Un comité, dirigé par Walter Camp, fut chargé de la réforme.

Oui, plus d'un quart de siècle après avoir commencé à perfectionner le football, Camp y était toujours. Cette fois-ci, le sport a finalement pris son envol, littéralement : dans le guide officiel du football de Spalding pour 1906, les partisans de la passe en avant – longtemps ridiculisés comme un jeu de tours quasi légal – ont finalement remporté la victoire. Comme Spalding le claironnait sur sa couverture, 'The New Rules' a été édité par Walter Camp, et ils comprenaient un plongeon dans les eaux du dépassement. Cet automne-là a vu la naissance du football américain moderne.



« Règles officielles du football de 1906 »

Terrain, équipement, joueurs, officiels, etc.

Règle 1

(à)Le jeu se joue sur un terrain rectangulaire de 330 pieds de long et 160 pieds de large,1entouré de lignes blanches épaisses marquées à la chauxdeuxsur le sol. Les lignes aux deux extrémités seront appelées « lignes de but ». Celles des deux côtés seront appelées « lignes latérales » et seront considérées comme s'étendant au-delà de leurs points d'intersection avec les lignes de but.

Le terrain doit être délimité à des intervalles de 5 mètres avec des lignes blanches parallèles aux lignes de but, ainsi qu'à des intervalles de 5 mètres avec des lignes blanches parallèles aux lignes de côté.3

Le but doit être placé au milieu de chaque ligne de but et doit consister en deux poteaux verticaux dépassant 20 pieds de hauteur4 et placés à 18 pieds 6 pouces l'un de l'autre, avec une barre transversale horizontale à 10 pieds du sol.

(b)Le ballon de pied utilisé doit être en cuir, renfermant une vessie en caoutchouc gonflée. La balle doit avoir la forme d'un sphéroïde allongé.

(c)Le match sera joué par deux équipes de onze hommes chacune.

(ré)Un joueur peut être remplacé par un autre à tout moment. Dans un tel cas, le remplaçant doit s'adresser directement à l'Arbitre et se présenter avant d'engager le jeu. Un joueur qui a été remplacé par un remplaçant ne peut pas reprendre sa participation au match.5

(est)Aucun joueur ayant des clous ou des plaques de fer saillant sur ses chaussures ou toute substance métallique ou dure saillant sur sa personne ne sera autorisé à jouer dans un match. Si des protections de tête sont portées, pas de semelle cuir, papier mâché,6ou tout autre matériau dur ou inflexible doit être utilisé dans leur construction, et tous les autres dispositifs de protection doivent être disposés et rembourrés de manière à, selon le jugement de l'arbitre, être sans danger pour les autres joueurs. Les crampons en cuir sur les chaussures seront autorisés comme auparavant.

(F)Les officiels du jeu seront un arbitre, deux arbitres et un juge de lignes.

Règle 2

(à)La durée du jeu est de 60 minutes, divisée en deux mi-temps de 30 minutes chacune,8hors temps pris. Il y aura dix minutes d'entracte entre les deux mi-temps.

(b)Chaque fois que le début d'un match est si tardif que, de l'avis de l'arbitre, il y a une probabilité que le match soit gêné par l'obscurité,9il doit, avant le début du jeu, raccourcir arbitrairement les deux mi-temps jusqu'à ce qu'il assure l'achèvement de deux mi-temps égales, et doit informer les deux capitaines de l'heure exacte ainsi fixée. L'une ou l'autre des parties refusant de se conformer à l'opinion de l'arbitre sur ce point doit déclarer forfait.

Règle 3

Le jeu sera décidé par le score final à la fin des deux mi-temps. Ce qui suit doit être la valeur des jeux dans la notation :

Toucher, 5 points.

But du touché, 1 point.

But du terrain, 4 points.

Sécurité par les adversaires, 2 points.

Règle 4

Méthodes de botter le ballon

(à)Un coup de pied placé est effectué en frappant le ballon après qu'il a été placé au sol.13

(b)Un coup d'envoi est un coup de pied placé depuis le centre du terrain de jeu. Un coup d'envoi ne peut pas marquer de but. (Règle 7.)

magnats du pétrole du 20e siècle

(c)Un botté de dégagement est fait en laissant tomber le ballon des mains et en le frappant avant qu'il ne touche le sol.

(ré)Un botté de dégagement est un botté de dégagement effectué par un joueur du camp qui a effectué un touché à un autre de son camp pour un attrapé équitable. (Règle 21, c.)

(est)Un Drop-kick est fait en laissant tomber le ballon des mains et en le frappant à l'instant où il s'élève du sol.14

(F)Un kick-out est un coup de pied tombé, un coup de pied placé ou un botté de dégagement effectué par un joueur de l'équipe qui a effectué un safety ou un touchback.quinze

(g)Un coup franc est un terme utilisé pour désigner tout coup de pied lorsque les adversaires sont empêchés par la règle d'avancer au-delà d'un certain point avant que le ballon ne soit mis en jeu.

Règle 5

Définition des termes.

(à)Le 'Terrain de jeu”, comme on l'appelle techniquement dans ces règles, est l'espace rectangulaire délimité par les lignes de but et les lignes de côté.

(b)ÀMêléea lieu lorsque le détenteur du ballon le place à plat sur le sol, avec son grand axe perpendiculaire à la ligne de mêlée, et le met en jeu en le frappant vers l'avant ou en le faisant reculer.

(1) La mêlée ne se termine que lorsque le ballon est à nouveau déclaré mort.

(2) Le ballon est toujours mis en jeu à partir d'une mêlée, sauf dans les cas où d'autres dispositions spécifiques sont prises.

(c)leLigne de mêléecar chaque camp est une ligne imaginaire parallèle à la ligne de but et passant par le point du ballon le plus proche de la ligne de but du camp.

(ré)ÀBonne captureconsiste à attraper le ballon après qu'il a été botté par l'un des adversaires et avant qu'il ne touche le sol, ou à attraper de la même manière un 'pun-out' par un autre côté du receveur, à condition que le joueur en avançant vers le ballon fasse signe à son intention de faire une bonne prise en levant clairement la main au-dessus de sa tête et ne fait pas plus de deux pas après avoir fait la prise.

(1) La marque de l'attrapé doit être l'endroit où la balle est effectivement attrapée, et dans le cas où le receveur avance dans sa limite légale après l'attrapé, la balle doit être ramenée à la marque.

(2) Ce n'est pas un attrapé équitable si le ballon, après le coup de pied, a été touché par un autre côté d'un joueur avant l'attrapé. Les adversaires qui sont hors-jeu ne doivent en aucun cas interférer avec un joueur qui a l'opportunité d'effectuer une reprise équitable ; un joueur ne doit pas non plus être jeté au sol après avoir effectué une telle capture.

(3) Si un camp obtient ainsi une bonne réception, le ballon peut être remis en jeu par un botté de dégagement, un coup de pied tombé, un coup de pied placé ou une mêlée. Si le ballon est mis en jeu par un coup de pied, les adversaires ne peuvent s'approcher à moins de 10 mètres de l'endroit où la bonne réception a été effectuée ; et le ballon doit être botté d'un point situé directement derrière l'endroit où l'attrapé a été effectué, sur une ligne parallèle à la ligne de côté.

(est)ÀVers le basse produit lorsque l'arbitre siffle ou déclare le ballon mort. L'arbitre doit siffler ou déclarer le ballon mort : (1) Lorsqu'un joueur ayant le ballon crie « À terre » ; (2) Lorsqu'une partie de sa personne, à l'exception de ses mains ou de ses pieds, touche le sol alors qu'il est entre les mains d'un adversaire ; (3) Quand il sort des limites ; ou, (4) chaque fois qu'il est jugé que sa progression vers l'avant a été arrêtée ; (5) Lorsque, lors d'une passe en avant, le ballon, après avoir été passé en avant, touche le sol avant d'être touché par un joueur de chaque côté ; (6) Lorsque, lors d'une passe en avant, le ballon, après avoir été passé en avant, traverse la ligne de but sans toucher un joueur de chaque côté ; (7) Lorsqu'un ballon botté (à l'exception d'un coup d'envoi ou d'un coup franc) frappe à l'intérieur du terrain de jeu puis roule au-dessus de la ligne de but avant d'être touché par un joueur de l'un ou l'autre camp.

(F)ÀAtterrissageest faite lorsque le ballon en possession d'un joueur est déclaré mort par l'arbitre, toute partie se trouvant sur, au-dessus ou derrière la ligne de but adverse.

(g)ÀTouchbackest faite lorsque le ballon en possession d'un joueur gardant son propre but est déclaré mort par l'arbitre, toute partie se trouvant sur, au-dessus ou derrière la ligne de but, à condition que l'impulsion qui l'a envoyé vers ou à travers la ligne ait été donnée par un adversaire. L'arbitre doit déclarer le ballon mort derrière la ligne de but comme s'il se trouvait sur le terrain de jeu.

(h)ÀSécuritéest faite lorsque le ballon en possession d'un joueur gardant son propre but est déclaré mort par l'arbitre, toute partie se trouvant sur, au-dessus ou derrière la ligne de but, à condition que l'impulsion qui l'a envoyé vers ou à travers la ligne ait été donnée par le camp qui défend le but. Une telle impulsion peut provenir : (1) d'un coup de pied, d'une passe, d'un snap-back ou d'un échappé de l'un des joueurs ; (2) D'un coup de pied qui a rebondi d'un adversaire ; (3) Dans le cas où un joueur portant le ballon est repoussé, à condition que le ballon n'ait pas été déclaré mort par l'arbitre avant que la ligne ne soit atteinte ou franchie.

Une sécurité est également faite lorsqu'un joueur du camp en possession du ballon commet une faute qui donnerait le ballon aux adversaires derrière la ligne de but du contrevenant ; également lorsque le ballon, botté par un homme derrière sa ligne de but, traverse la partie prolongée de l'une ou l'autre ligne de côté.

(je)ÀBut du touchéest effectué par un coup de pied placé direct, ou un coup de pied placé précédé d'un botté de dégagement.

(j)ÀBut du terrainest effectué en frappant le ballon depuis le terrain de jeu au-dessus de la barre transversale du but adverse de quelque manière que ce soit, sauf par un botté de dégagement ou un coup d'envoi.

quel est le meilleur moment pour une tasse de café le matin ?

(à)ÀFauteest une violation de toute règle.

(l)La balle estHors limiteslorsque le ballon ou toute partie d'un joueur qui le tient touche le sol sur ou à l'extérieur de la ligne de touche ou de la ligne de touche prolongée.

(m)Un joueur en fait trébucher un autre lorsqu'il fait obstruction sous le genou, avec la partie de sa jambe qui se trouve sous le genou.

(f) Course de haiesà l'air libre, c'est sauter par-dessus ou tenter de sauter par-dessus un adversaire encore debout. Faire des haies dans la ligne consiste à sauter par-dessus, ou tenter de sauter par-dessus, un joueur sur la ligne de mêlée, les pieds ou les genoux en avant, à une distance de 5 mètres de chaque côté du point où le ballon a été mis en jeu.

Extrait de On the Origins of Sports de Gary Belsky et Neil Fine (Artisan Books). Disponible sur Amazon, BN.com et Indiebound. Copyright © 2016. Illustrations de Sarah Rutherford.