Article

L'étymologie sale de 9 mots du quotidien

Dans notre lexique vit une bibliothèque d'histoires oubliées, développées au fil des siècles et cachées dans des mots. Grâce aux pulsions sales de nos ancêtres, bon nombre d'entre eux contiennent également des chapitres sales, faisant de nous le culot involontairement grossier de leur humour. Voici quelques-unes des blagues pratiques les plus coquines de notre langue.


1. Orchidée

Oups, vous venez de dire : testicules

Jetez un œil aux racines de certaines orchidées et vous remarquerez probablement qu'elles ressemblent à des testicules. Sinon, vous vous êtes distingué de plusieurs générations de créateurs de langues qui n'ont tout simplement pas pu s'empêcher de nommer toute la famille des plantes après cette observation digne de rire. Notre mot contemporain pour la fleur, introduit en 1845, vient du grecorchis, qui se traduit littéralement par « testicule ». Les locuteurs du moyen anglais dans les années 1300 ont proposé un mot phonologiquement différent, inspiré par la même pensée sale. Ils ont appelé la fleur de ballockwort deballons, ou testicules, qui lui-même a évolué à partir debeallucas, le mot anglais ancien pour les balles.

2. Porcelaine

Oups, tu viens de dire : Vagin de cochon

Le mot « porcelaine » vient du nom italien du matériau,porcelaine, qui se traduit littéralement par « coquille de cauris » et fait référence à la surface tout aussi lisse de la porcelaine. Mais le cauri italien tire à son tour son nom decochon, une jeune truie, car la forme de la coquille rappelle celle d'une petite vulve de cochon femelle.


3. Vanille

Oups, tu viens de dire : Vagin

Lors de la conquête de l'empire aztèque par Hernando Cortes, ses hommes ont découvert la vanille et l'ont surnomméevanille, littéralement « petite cosse » ou « petite gaine », du latinvagin, 'gaine'. Les conquistadors ont tiré le nom de la forme des corps des plantes, qui doivent être ouverts pour extraire les haricots qu'ils contiennent - encore un peu exagérés car ils ressemblent plus à des haricots noirs et durs. Assez drôle, le sens de l'argot des années 70 de vanille comme « conventionnel » ou « des préférences sexuelles ordinaires » n'a rien à voir avec son étymologie originale ; au lieu de cela, il fait référence au choix peu aventureux de la crème glacée à la vanille et à la fadeur de la couleur blanche.



4. Séminaire

Oups, tu viens de dire : sperme

« Séminaire » vient du latin Seminarium, qui signifie « pépinière » ou « pépinière », qui lui-même vient du latinséminariste, signifiant 'de semence'. Compte tenu de la ressemblance phonologique des mots, il est assez évident qu'ils viennent tous du latinsperme, 'planter.'

5. Fondamental

Oups, tu viens de dire : fesses

Le mot « fondamental » du XVe siècle est dérivé du latin tardiffondamentaliste, signifiant « de la fondation », qui lui-même vient du latin antérieurbase. Si prendre un autre pas en arrière ne vous mènera pas aux fesses, un petit pas en avant de travers vous amènera àbasedescendant plus immédiat,fondation, qui signifie « anus » ou « fesses » depuis le XIIIe siècle.

6. Avocat

Oups, tu viens de dire : testicule

Encore une autre génération qui a regardé les plantes et a vu des boules, les Espagnols du XVIIIe siècle ont pris le nom du fruit légume d'une version espagnole antérieure,aquacate, qui a évolué à partir de la pré-conquête de la région Nahuatlahuakati, signifiant 'testicule'.

7. Crayon

Oups, vous venez de dire : pénis

Au 14ème siècle, 'crayon' a pris le sens 'pinceau fin d'artiste en poils de chameau' du françaisBrosser, c'est-à-dire la même chose moins le chameau.Brosservient du latinpénicille, qui signifie « pinceau » ou « crayon » mais se traduit littéralement par « petite queue », le diminutif du latinpénis, 'queue.'

retour vers le futur faits amusants

8. Musc

Oups, tu viens de dire : Scrotum

Encore une fois, nous revenons aux testicules. 'Musc', la substance sécrétée par le sac glandulaire d'un cerf mâle, remonte au sanskritmusca-s, signifiant 'testicule', en raison de la ressemblance de son origine avec un scrotum. Pour plus de preuves des jeux d'association visuelle farfelus de nos ancêtres, il suffit de tracermusca-sretour à son origine,mus, qui signifie « souris », qui ressemblerait aussi à un scrotum. Mais pourquoi s'arrêter là quand la même racine nous donne « muscle » du latinmuscle, littéralement 'petite souris'. Comment, demandez-vous ? Eh bien, les muscles aussi ressembleraient à des souris... qui ressemblent à des scrotums, qui ressemblent à des glandes de cerf.

9. Amazone

Oups, tu viens de dire : femme sans poitrine

À la fin des années 1300, les Grecs parlaient des Amazones, une race scythe de femmes guerrières qui, selon l'étymologie populaire populaire, avaient une coutume intéressante de couper ou de brûler un sein afin de tirer plus facilement des cordes d'arc. Ils se sont démarqués de manière assez nette commea- maillets, 'sans seins'.