Article

Quelle est la différence entre le Yéti, l'abominable bonhomme de neige et le Bigfoot ?

L'armée indienne a ressuscité un vieux débat lorsqu'elle a tweeté des photos d'une empreinte de Yéti présumée à partir de son compte Twitter officiel le 29 avril 2019. Malgré des preuves scientifiques montrant que la plupart des traces de 'Yetis' proviennent en fait d'ours de l'Himalaya, de nombreuses personnes sont toujours convaincues de l'existence du cryptide. Pour d'autres, les allégations d'observations comme celle-ci soulèvent une question plus simple : quelle est la différence entre le Yéti, l'Abominable bonhomme de neige et le Bigfoot ?


Qu'ils soient censés marcher dans la neige ou se faufiler dans les marécages, les histoires d'hommes singes mystérieux sont un thème commun à travers le monde. Le Yéti est la plus ancienne légende du groupe. La tradition d'une bête semblable à l'homme dans l'Himalaya a ses racines dans la religion pré-bouddhique. Le peuple Lepcha reconnaissait un « être des glaciers » surnaturel comme l'un de leurs dieux chasseurs et le souverain de toutes les créatures de la forêt. Ce n'est que plus tard qu'une première version du terme « Yeti » a émergé. La plupart des experts pensent qu'il dérive d'un mot Sherpa, peut-êtreouaissignifiant 'petit animal semblable à l'homme' oumétissesignifiant 'ours'. Le Yéti a joué le rôle de l'antagoniste de nombreux contes populaires d'avertissement partagés par le peuple Sherpa. Dans leurs légendes, la créature était représentée comme un homme ressemblant à un singe qui laissait de grandes traces dans la neige.

L'expression Abominable Snowman est apparue relativement récemment et est née d'une erreur de traduction désordonnée. En 1921, un collaborateur d'un journal indien de langue anglaise a interviewé des explorateurs revenant de l'expédition britannique de reconnaissance du mont Everest. Ils ont dit avoir vu de grandes empreintes de pas sur la montagne que leurs guides attribuaient àMetoh-Kangmi.Kangmise traduit par 'Bonhomme de neige' etMéthodeà 'Man-Bear' - l'écrivain a bien compris la dernière moitié de cette équation mais a mal interprétéméthodecomme 'sale'. Au lieu d'écrire 'Filthy Snowman', il a décidé qu'il préférait le son de 'Abominable' et le surnom est resté.

Ainsi, « Abominable Snowman » et « Yeti » sont des noms fondamentalement différents pour la même légende, mais Bigfoot est une bête complètement différente. Comme le Yéti, Sasquatch, surnommé plus tard « Bigfoot », est considéré comme un grand primate hirsute qui marche droit comme un homme. La principale différence entre les deux animaux mythiques est leur emplacement. Alors que le Yéti appartient à l'Asie, on pense que Bigfoot est originaire d'Amérique du Nord, en particulier du nord-ouest du Pacifique. Les histoires d'hommes sauvages ressemblant à des singes habitant cette région peuvent être retracées jusqu'aux communautés indigènes - 'Sasquatch' est dérivé desésquac, un mot Halkomelem signifiant « homme sauvage », mais le nom « Bigfoot » est une invention originale du 20e siècle.

Encore une fois, nous devons remercier un journaliste créatif pour le titre populaire. En 1958, un homme a découvert de grandes empreintes de pas non identifiables laissées près de son bulldozer à Bluff Creek, en Californie. Il a fait un casting des estampes et s'est présenté dans le journal local. À ce moment-là, les membres de la communauté se référaient au mystérieux propriétaire des pistes massives sous le nom de « Big Foot ». L'auteur de l'article l'a épelé « Bigfoot », et le reste appartenait à l'histoire.


Bien qu'elles soient originaires de milliers de kilomètres de distance, certains croyants des temps modernes soupçonnent que les créatures appartiennent à une seule espèce. Une théorie populaire est que Bigfoot et l'Abominable Snowman/Yeti sont tous deuxGigantopithèque, un singe de la taille d'un ours polaire originaire du sud de l'Asie qui aurait disparu il y a 300 000 ans. Bien que les chances soient minces que l'espèce ait migré vers l'Amérique du Nord avec seshomo sapiensparents, cela n'a pas empêché de nombreux passionnés de cryptozoologie de vouloir y croire.

Cette histoire a été mise à jour et republiée en 2019.