Article

Pourquoi certaines personnes disent-elles « Yuge » au lieu de « énorme » ?

C'est peut-être la seule chose que Donald Trump et Bernie Sanders ont en commun : ils prononcenténormecomme 'yuge.'

Il n'est pas si surprenant que Sanders et Trump partagent certaines caractéristiques dialectales en commun. Ils sont tous deux nés à New York dans les années 1940. En effet, ce 'yuge' pourénormeLa substitution est une caractéristique reconnue du dialecte de New York depuis longtemps, mais elle ne se produit pas seulement à New York. On le trouve à Philadelphie et ici et là aux États-Unis, ainsi que dans les villes irlandaises de Cork et Dublin.

Alors, est-ce que certaines personnes lâchent le « h » au hasard sans raison ? Bien sûr que non. Quand les gens le font, ils ne laissent pas simplement un son au hasard ou paresseusement. Cette suppression du « h » se produit dans un environnement spécifique, uniquement dans les mots commençant par un « hyu ». S'ils le déposenténorme, ils le déposent aussihumour,humide,humiliation,énorme, etHugues.

Les mots qui commencent par une consonne suivie de « yu » ont longtemps été sujets à la suppression d'un son. Pensez aux prononciations britanniques derégler,devoir,costume, etnouvelles(« tyune », « dyuty », « syuit », « nyews »). C'est l'ancienne prononciation. Aux États-Unis ainsi que dans de nombreuses autres régions anglophones, le groupe de sons avant levousest réduit en éliminant le 'y.' Même ainsi, cela ne se produit que si la première consonne est du type produit par le contact de la pointe de la langue avec la crête derrière les dents supérieures ('t,' 'd,' 's,' 'n,' 'l '). D'autres types de consonnes laissent le son 'y' perdurer (c[y]ure, p[y]unitive, b[y]eautiful, m[y]usic, f[y]ew…).

Ce « y » ne persiste pas si vous êtes en East Anglia, où de nombreuses villes ont complètement supprimé les groupes « y » en se débarrassant du « y » dans tous les environnements. Là, ils disent 'bootiful' et 'foo' pourbelleetpeu. Aussi, ils disent 'hooge' pourénorme.

« Hooge » et « yuge » sont deux solutions pour simplifier le son « hyu ». Dans le cas d'East Anglia, le « y » est supprimé et dans le cas de New York, le « h » le fait. Ce ne serait pas le premier exemple d'un cluster réduit de deux manières différentes. Le motquellea une histoire similaire. À l'origine, c'était commeénorme: cela a commencé avec le groupe « hw » (« w » est, comme « y », quelque chose appelé un son de « glisse », tombant entre une consonne et une voyelle).Quoiétait « hwat ». Il y avait aussi « hwen », « hwistle », « hwale » – à peu près tous les mots épelés avec « wh » aujourd'hui avaient une prononciation de « hw ». Dans certains endroits, en particulier dans le sud des États-Unis, en Écosse et en Irlande, c'est toujours le cas. Mais surtout, le 'h' a été abandonné et les gens disentquelleetbaleinesans ça. Cependant, en quelques mots, commequietensemble, le « w » a été supprimé à la place.

Alors oui, c'est compliqué. Le fait est qu'il y a une instabilité dans ces groupes de consonnes + glissement qui les rend enclins à se simplifier, et qui peut se jouer de différentes manières. Quant à savoir pourquoi cela se traduit par 'beau' pour les New-Yorkais en particulier, nous ne savons pas exactement, sauf pour dire que l'histoire deYuge, comme celui de tous les dialectes new-yorkais, aura quelque chose à voir avec la génération, la classe, le statut et le mélange agité et animé de personnes de partout qui se sont à la fois adaptées et ont contribué en essayant de se parler. C'est la façon désordonnée dont la langue change au fil du temps. Cela arrive parce que nous sommes Yuman.



pourquoi la télé s'appelle bube tube